La Mode et les Lunettes
C'est la période des défilés des créateurs et couturiers, c'est aussi la période de présentation des nouvelles collections de lunettes pour les fabricants mondiaux qui se réunissent à Paris, une fois par an en Octobre.Allons à la découverte des nouvelles lunettes de l'An 2000...
 
UP: 

Les impressions "camouflage" se multiplient pour coller à la mode.  

Après le jaune, les verres "rouges" font fureur sur la côte Ouest des USA et devraient connaître un engouement sur les plages (et les lieux à la mode) pour l'été prochain.  

La "génération presbyte" est en marche : les seniors sont en effet de plus en plus nombreux. 

    Pour répondre à leur attente en terme de correction optique, les fabricants ont développé de nombreuses formes "fausses demi-lunes" et des montures type "nylor" qui permettent de glisser n'importe quel verre progressif.  

    Les griffes des créateurs, des couturiers et des joailliers connaissent un réel engouement avec la signature de nombreuses licences de lunettes solaires et optiques : Prada (de Rigo), Chanel (Luxottica), Dolce & Gabbana (Marcolin), Vivienne Westwood (Safilo), Chaumet (L'Amy)...  

    Parallèlement, les créateurs de lunettes découvrent les charmes de la diversification : Alain Mikli a lancé une ligne de vêtements, Vuillet Vega crée des bijoux, Cogan s'intéresse au parfum..

2 LES TENDANCES DE L'AN 2000. 

 
Pour les formes des montures, on peut qualifier les montures de l'an 2000 comme ayant du caractère.  

LES OPTIQUES: Elles sont esthétiques et minimalistes, architecturées, légères, souvent " nylor " et mettent en valeur le visage et donc la personnalité du porteur.Elles sont dans l'ensemble petites avec en vedette : les pantos et les " tonneaux ". Les formes sont douces, les rectangulaires, toujours très prisées, ont des angles arrondis. Les rondes et les ovales sont toujours très présentes. 
LES SOLAIRES: toujours assez enveloppantes style " bandeau ". Des fantaisies également avec des formes hexagonales et octogonales adoucies ou destoutes petites lunettes solaires.Les " sportives " ont des formes aérodynamiques ou anatomiques pour les masques qui peuvent s'intégrer à des casques de protection (ski, roller, vélo, moto...). 
 

Les branches sont plutôt travaillées, façonnées, biseautées, fuselées, bilames, " tuyautées ", creusées, marquetées, sculptées... Toujours des lunettes " objet " : lunettes " grenouille ", lunettes " messsage " (avec une phrase interrogative sur la face), face-à-main, lorgnons, lunettes numérotées et limitées, lunettes bijoux... Les détails ont leur importance : les charnières n'ont plus de vis, les nez s'adaptent à toutes les morphologies, les plaquettes se chaussent de silicone, les montures tiennent parfois à un fil ... continu qui relie la face aux branches. 

LES COLORIS: travaillés en mélange, par deux ou trois, vifs et doux ou sombres et transparents: avec pour les montures en acétate des placages qui donnent des effets changeants, moirés, irisés jusqu'à l'arc-en-ciel. Les lunettes en métal sont " gun " (canon de fusil), argent ou or, mais brossées et traitées en mat. Pour les vraies couleurs, on joue, comme pour les lunettes en acétate, sur les effets satinés, irisés, moirés, changeants et les camaïeux... Les dessins illustrent la marque (notes de musique pour John Lennon, dollars pour Andy Warhol, motifs Disney...) où sont inspirés par la tendance ethnique-exotique : effets de camouflage et de peaux de bête, d'écaille, de tatouage, des dessins orientalistes ; des aspects " textiles " pour coller encore plus à la mode des vêtements : chevrons et tweeds... ou futuristes : hologrammes... 
LES VERRES: Les verres optiques se colorent et se déclinent dans la gamme des pastels avec quelques coloris forts : violet, rouge, orange... De plus en plus légers et de plus en plus minces, les verres sont proposés avec des combinaisons de traitements (antirayures, antireflets...) qui simplifient la vie. Pour les verres solaires, ils sont classés dans 5 catégories allant de 0 à 4, sachant que la catégorie 4 permet de lutter contre une luminosité très importante (haute montagne et glacier) mais qu'elle n'est pas adaptée pour la conduite automobile. Les fabricants se sont particulièrement penchés sur le problème de la protection tout en respectant certaines normes et en travaillant, par exemple, sur des bases décentrées ce qui évitent aux montures enveloppantes une déformation optique. Les polarisés arrivent sur le marché : La polarisation protège de l'éblouissement. Ainsi un verre solaire polarisant protège aussi bien des rayons solaires nocifs (UV et visible) que de l'éblouissement provoqué par la lumière réfléchie.Ces oculaires offrent donc une excellente acuité visuelle puisque le verre solaire polarisé empêche la lumière réfléchie de pénétrer dans l'oeil.
ATTENTION : ne pas oublier que depuis 1995, les lunettes optiques et solaires sont soumis à une réglementation européenne qui définit précisément les exigences de sécurité et de santé des montures et des verres. Toutes les montures doivent porter le marquage " CE " (Conformité Européenne) qui prouve le respect de 5 exigences essentielles : performances optiques, compatibilité physiologique, inflammabilité, résistance mécanique de transmission. 
LES MATIERES : elles sont toutes anallergiques et la légèreté et la finesse sont de rigueur. L'acétate de cellulose et le métal se partagent le marché. Le titane, le monel, l'inox, le palladium s'affinent et parfois se combinent à l'acétate. 
Nouveau et à suivre : les photochromiques de couleurs pastels.
 
 page extraite du siteÓ visiter : http://perso.cybercable.fr/ysadok/